Fenetres

Soucis d’isolation : Comment les régler ?

 

Votre facture d’énergie explose ? Sachez que l’isolation des fenêtres peut être l’une des solutions pour un meilleur confort thermique (et phonique).

Si elles sont anciennes, qu’elles sont de mauvaise qualité, équipées de simple vitrage, que les joints sont usés, vos fenêtres peuvent faire de votre logement une passoire thermique.

Pour mieux isoler votre maison ou appartement contre le froid, la chaleur ou le bruit, l’isolation des fenêtres est une priorité. Changer chaque fenêtre ancienne par une nouvelle permettant d’obtenir une meilleure isolation est efficace pour améliorer l’isolation thermique et phonique de votre logement et ainsi, faire des économies d’énergie, en réduisant votre facture de chauffage.

Réaliser d’importantes économies d’énergie, c’est possible. Remplacer une ancienne menuiserie par une nouvelle est toujours plus performant en matière d’isolation que de faire des adaptations sur une fenêtre existante : changement de joints, survitrage, etc.

La fenêtre représente l’ouverture du logement sur le monde extérieur (froid, chaleur, bruit…) : c’est via l’ensemble des fenêtres (et des portes) de votre logement que se font environ 15 % des déperditions thermiques. En effet, fenêtres et portes sont des ouvertures, et c’est par ici que s’échappe la chaleur… et qu’elle rentre aussi en été lorsque l’isolation n’est pas optimum !

Son isolation thermique et phonique est ainsi très efficace pour non seulement préserver la chaleur dans la maison, mais aussi le calme lorsque vous habitez proche d’une rue passante. La bonne nouvelle, c’est que pour chaque budget, il y a une solution, des petits travaux à bas prix au changement complet des fenêtres vers du double vitrage (voire triple vitrage).

Afin de vous aider à isoler votre logement, diverses aides sont à votre disposition, certaines allant jusqu’à plusieurs centaines voire milliers d’euros pour vos travaux, sans oublier les fenêtres (parois vitrées).

La solution idéale gratuite n’existe pas pour parfaitement isoler votre logement, mais nous allons vous guider dans cet article pour vous aider à faire le bon choix concernant l’isolation des fenêtres de votre maison ou appartement.

Nous évoquerons également divers conseils d’isolation pour les personnes dont les menuiseries sont équipées de simple vitrage qui n’ont pas les moyens de changer de fenêtres.

 

Comment détecter un problème d’isolation sur une fenêtre ?

 

Mauvaise isolation : quels sont les symptômes ?

La condensation est une conséquence de mauvaise isolation : si vous apercevez de la buée ou que vous décelez de l’humidité dans le logement, c’est mauvais signe.

Cela se matérialise aussi par une perte de chaleur ambiante (ou de fraîcheur selon la saison).

Cependant, l’un des signes les plus évidents en ce qui concerne une mauvaise isolation des fenêtres, c’est une importante facture d’énergie (électricité, gaz, chauffage en général), ou son augmentation.

 

Les causes d’une fenêtre qui isole mal

Les anciennes fenêtres (surtout celles ayant plus de 20 ans) sont souvent peu isolantes. En outre, la qualité des fenêtres actuelles ne sont pas les mêmes : les performances des vitrages sont bien supérieures aujourd’hui. Le standard est un double vitrage 28 mm, alors qu’auparavant, c’était plus fin voire simple dans la plupart des cas.

Pour comprendre comment une fenêtre isole de l’extérieur, il faut comprendre son fonctionnement.

C’est la combinaison entre vitrage et profilé qui fait l’isolation : les chambres (ou alvéoles) régulent les différences de température.

Sur un grand châssis ou un châssis de couleur, les renforts en aciers dans le profilé sont importants pour la rigidité et l’isolation. Grâce au procédé ThermoFibra, tout est intégré sur les fenêtres Deceuninck, pour une meilleure performance.

Une autre cause peut être en lien avec des joints de mauvaise qualité ou usés sur de vieilles fenêtres. Ces derniers peuvent durcir, couler, et générer des pertes énergétiques importantes. En devenant plus perméables à l’air, ils nuisent à l’isolation de la fenêtre et donc du logement.

 

 

Un joint neuf en bonne configuration :

 

Une coupe de fenêtre Deceuninck : 

  • Les joints de vitrage affleurants qui ne débordent pas sur le vitrage.
  • Les joints entre le dormant et l’ouvrant.
  • Ces joints sont intégrés et pré-montés en usine.

Cela peut enfin être un problème de réglage, bien que ce ne soit pas un cas fréquent.

 

Comment résoudre un problème d’isolation fenêtre ?

La solution la plus avantageuse pour améliorer l’isolation des fenêtres de votre logement est de changer les fenêtres qui ont une mauvaise performance thermique : elles laissent trop passer l’air.

 

Changer les joints de fenêtres : une fausse bonne idée ?

D’autres solutions existent, mais elles ne sont pas optimales. D’abord, il est possible de changer le joint de fenêtre, d’installer un joint d’isolation (en silicone) ou d’utiliser un joint de calfeutrage. C’est une méthode à bas prix, mais peu efficace et peu durable.

Dans les faits, dès lors qu’une fenêtre a des joints défectueux, le plus intéressant est de la remplacer car elle a trop vieilli.

 

Le survitrage, une solution avec davantage d’inconvénients que d’atouts ?

Une autre astuce concerne le survitrage. Ce second vitrage s’appose directement sur le simple vitrage, donc sur le châssis de la fenêtre actuelle, pour offrir une couche d’isolant thermique supplémentaire. Ces travaux améliorent légèrement la performance thermique et ont un prix peu élevé, mais le survitrage est loin d’être aussi rentable que de changer ses fenêtres.

Le survitrage engendre d’ailleurs une perte de luminosité et de chaleur en raison d’un plus faible apport solaire.

La meilleure solution consiste donc à choisir une nouvelle fenêtre, plus isolante.

Il s’agit d’un budget, c’est certain, mais heureusement vous pouvez bénéficier de nombreuses aides (subventions, primes, prêts, crédits d’impôt et autres mesures).

 

Optez pour des fenêtres de qualité pour améliorer durablement la performance thermique de votre logement.

 

Comment choisir ses fenêtres pour améliorer l’isolation de sa maison ou de son appartement ?

 

Quel type de fenêtre isole le mieux ? Quel matériau choisir ?

Commençons par comparer les différents matériaux de fenêtres (PVC, bois & aluminium) du point de vue de l’isolation thermique et phonique. C’est une première étape essentielle avant d’aller plus loin.

  • Les fenêtres en PVC ou les fenêtres PVC composite isolent très bien contre le froid, la chaleur et le bruit, tout en étant plus pratiques que le bois car elles ne nécessitent pas ou peu d’entretien. Elles sont, en plus, très facilement personnalisables et leur rapport qualité-prix est souvent incontesté.
  • Les fenêtres en bois offrent souvent également une bonne isolation thermique et acoustique, en plus de leur charme, mais c’est un matériau coûteux, vivant et qui nécessite beaucoup d’entretien.
  • Enfin, les fenêtres en aluminium sont les moins isolantes.

L’isolation d’une menuiserie se mesure avec son coefficient Uw. Ce coefficient est la résultante de la combinaison  “profilé de fenêtre x vitrage”.

Plus il est faible, meilleure est la performance thermique. Il en va de même avec le coefficient thermique du vitrage Ug.

Notons que le coefficient de transmission thermique est strictement inférieur 1.4 W/m2.K pour 82,0 % des fenêtres PVC, contre seulement 17,1 % pour l’ensemble

des autres matériaux confondus (selon une étude détaillée du marché de la fenêtre en France en 2019 + 2020 par P&P pour l’UFME, le SNFA et l’UMB-FFB)[1], ce qui fait de la fenêtre PVC la plus performante en termes d’isolation thermique

Une fois cela dit, passons aux raisons qui poussent des milliers de foyers français à améliorer l’isolation de leur logement via les fenêtres.

 

Pourquoi le PVC est-il le matériau privilégié pour l’isolation du logement par les fenêtres ?

Pour isoler son logement, tout porte à croire que la fenêtre PVC made in France est la solution la plus adaptée. Selon l’UFME, il s’agit même de l’option préférée des Français pour améliorer leur confort, embellir et valoriser leur habitat tout en respectant la planète.

En effet, 6 Français sur 10 choisissent la fenêtre en PVC pour isoler leur logement, soit 6 millions de fenêtres en 2019 contre 3 millions en Aluminium, 850 000 en bois et 160 000 en mixte Bois-Alu. Il s’agit de la 1ère fenêtre en neuf (57 %) et en rénovation (61 %).

Ces chiffres s’expliquent par les performances d’isolation spectaculaires du PVC et de sa polyvalence pour s’adapter aux diverses exigences de design et de fonctionnalité. Les fenêtres en PVC sont un parfait compromis entre prix avantageux, confort thermique optimal et design. ​​Elles permettent de gérer la température intérieure du logement en été comme en hiver, avec peu d’entretien nécessaire.

Par ailleurs, 82 % des fenêtres en PVC sont éligibles aux aides financières.

 

La qualité, une priorité

La qualité des fenêtres est très importante, d’abord pour des questions d’isolation, mais aussi car c’est un critère majeur pour bénéficier des aides financières de l’Etat.

Un français sur deux est inquiet sur la fabrication du produit. La qualité du profilé, et plus globalement la qualité de fabrication des fenêtres est centrale pour nous. De même, la provenance joue un grand rôle : tous nos produits sont fabriqués en France.

Impossible également de ne pas composer avec les critères environnementaux, comme le recyclage. Tous nos produits sont notamment 100% recyclables (et recyclés dans notre atelier en interne), c’est l’avantage du PVC Deceuninck.

L’efficacité de l’isolation dépend aussi en grande partie de la marque et de la gamme de la fenêtre. Il est donc important de bien choisir la marque de ses fenêtres et de composer avec votre budget, vos attentes et vos priorités.

Optimiser la qualité et l’adéquation de la fenêtre passe par le choix du matériau et l’étude de la configuration de la fenêtre : double, triple vitrage, design du profilé de fenêtres, etc.

 

La Fenêtre pour maison by Deceuninck, en PVC ou PVC composite, allie performance thermique, isolation phonique, design et vaste choix de coloris et finitions. Une solution adaptée et sur-mesure convient certainement à votre projet.

 

Au moment de choisir la marque de vos fenêtres, plusieurs critères entrent alors en jeu. En ce qui concerne le SAV, c’est toujours rassurant de se dire qu’une marque qui existe depuis le début du siècle dernier sera sans doute encore là pour vous dans 10 ans.

Cela offre une cohérence de gamme sur la durée et la possibilité de refaire des travaux quelques années plus tard sans problème, en retrouvant les mêmes coloris et design. Deceuninck existe depuis 1937.

Attention donc à la marque, à la durabilité et à la qualité de la fenêtre. Nous vous recommandons de veiller à l’origine du profilé qui compose la fenêtre.

 

Simple, double ou triple vitrage ?

Un double vitrage ou un triple vitrage limite fortement les échanges de températures entre l’intérieur du logement et l’extérieur, grâce à la couche d’air entre chaque vitrage.

Le double vitrage est un régulateur thermique qui favorise le rayonnement solaire, et donc la lumière et la chaleur.

Concrètement, un double vitrage est composé de 2 parois en verre, d’une couche métallique faible émissivité, d’air ou de gaz argon (25 % plus isolant que l’air) et d’un espaceur en composite.

Un triple vitrage se compose de la même manière, avec une couche supplémentaire.

Le vitrage se choisit selon l’environnement et les projets : une chambre d’enfants sur rue passante, une cuisine ou une salle de musique n’ont pas les mêmes besoins en matière d’isolation thermique et sonore.

C’est un investissement qui a un coût, mais dont la rentabilité durera des décennies.

De plus, et nous y reviendrons plus bas dans cet article, plusieurs aides financières comme le chèque énergie, la Prime Effy ou la prime Coup de pouce économie d’énergie peuvent venir compléter votre budget, voire prendre intégralement en charge le coût des travaux et des fenêtres.

 

Les différents types d’ouvertures possibles sur une fenêtre

Selon le type d’architecture et en fonction de raisons pratiques, certains types d’ouvertures de fenêtres sont préférables à d’autres dans votre logement.

Fenêtre coulissante, à soufflet, oscillo-battante, à la française avec ou sans allège, avec un ou plusieurs vantaux : chaque système possède des avantages et ses inconvénients.

Votre fabricant et/ou installateur pourra vous conseiller.

 

Les volets roulants, un atout pour l’isolation des fenêtres

Les fenêtres gagnent en performance thermique grâce à des volets roulants adaptés. Intégrer le volet roulant à la fenêtre dès l’installation est l’idéal en matière de prix, d’isolation et d’efficacité.

Les volets permettent d’isoler fortement contre la chaleur, le froid et le bruit.

 

Améliorez la performance énergétique de votre logement grâce à une meilleure isolation de vos fenêtres. Les profilés PVC et composites ThermoFibra innovants signés Deceuninck sont conçus pour vous permettre de réaliser des économies sur vos factures d’énergie.

 

Les règles d’or pour changer de fenêtres

 

Bien choisir son artisan et comparer les devis

Les règles à connaître pour réussir son changement de fenêtres sont assez simples. La première est de bien choisir son artisan. Pour bénéficier des aides gouvernementales en lien avec la rénovation énergétique, privilégiez un professionnel RGE.

Travaillez avec quelqu’un en qui vous avez confiance.

Renseignez-vous sur le type de structure en faisant des vérifications d’usage lors de la demande de devis.

Dans tous les cas, il est vivement conseillé de comparer plusieurs devis (3 minimum), afin de mieux connaître le marché et vos possibilités.

Vous devez également récupérer la copie de l’assurance décennale de l’installateur, afin de vous couvrir en toutes circonstances sur la durée.

 

Tarifs : le prix des fenêtres et le prix de pose

En raison de l’inflation du prix des matériaux, du risque de pénurie et des variations, les prix sont ici donnés à titre indicatif.

Le prix d’une fenêtre varie selon le matériau, la marque, la qualité, la gamme, le type de vitrage, l’équipement, la quincaillerie et d’autres facteurs.

Selon une étude détaillée du marché de la fenêtre en France en 2019 et 2020 par P&P pour l’UFME, le SNFA et l’UMB-FFB[1], le Prix Moyen de Vente net remisé d’un châssis en fourniture seule en 2019, en euros hors taxe TTC, était de :

  • 883 € pour une fenêtre en acier
  • 729 € pour une fenêtre en bois-alu
  • 670 € pour une fenêtre en aluminium
  • 633 € pour une fenêtre en bois
  • 317 € pour une fenêtre en PVC

 

Ces prix dépendent notamment du cours des matières premières, des technologies et des marques.

Les fenêtres en PVC sont souvent jugées comme les plus intéressantes et rentables, par leur prix abordable et leur fort rendement. C’est un fait : la solution la plus rentable pour l’isolation thermique et phonique des fenêtres passe par l’installation de fenêtres en PVC.

Concernant le prix de pose, il varie, d’où l’importance de bien lire le devis, de comparer, de regarder ce que propose l’installateur en termes de pose : la pose en neuf demande plus de temps et de budget car c’est un changement de l’ensemble, la pose en rénovation consiste simplement à ajouter une couche à l’existant.

Les aides du gouvernement sont là pour vous aider à financer vos travaux, de l’achat à l’installation de vos nouvelles fenêtres.

 

Spécialistes des fenêtres en PVC depuis près d’un siècle, chez Deceuninck nous avons à cœur de vous aider à mieux isoler votre maison ou appartement. Mieux isoler votre logement grâce à vos fenêtres

 

Quelles aides pour changer ses fenêtres et améliorer l’isolation thermique du logement ?

 

De nombreuses aides publiques existent pour vous aider à financer vos travaux d’isolation et de changement de vos fenêtres : des subventions, des prêts, des crédits d’impôt et autres mesures.

Notez que pour en bénéficier, la plupart requièrent que vous choisissiez un professionnel RGE pour les travaux, que les produits aient une performance thermique d’un certain niveau et qu’ils soient certifiés.

Toutefois, il n’est pas compliqué d’être éligible aux aides gouvernementales pour remplacer ses fenêtres par des fenêtres bien isolantes.

Depuis janvier 2022, vous pouvez retrouver toutes les informations et conditions concernant les aides financières disponibles pour changer vos fenêtres sur france-renov.gouv.fr.

 

L’ANAH

L’écosubvention de l’Anah est une aide pour changer ses fenêtres s’adresse aux ménages aux ressources modestes et finance entre 35 % et 50 % du montant des travaux réalisés par un professionnel (10 000 € HT).

 

Le chèque énergie

Également sur critères de revenus, le chèque énergie prend en charge entre 48 et 277 € de vos travaux d’isolation des fenêtres. C’est l’administration fiscale qui détermine si votre logement est éligible ou non.

 

MaPrimeRénov’

Autre aide de l’ANAH, MaPrimeRénov’ peut couvrir jusqu’à 90 % du prix des travaux (jusqu’à 20 000 € par logement sur cinq ans) et ne dépend pas de critères financiers.

 

L’Éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), comme son nom l’indique, vous aide à financer des travaux de rénovation énergétique du logement, à hauteur de 7 000 à 30 000 €, et notamment le remplacement de vos fenêtres.

 

La TVA à 5,5 %

En confiant le changement de vos fenêtres à un professionnel, vous pouvez obtenir des taux de TVA avantageux par rapport à celui habituel de 20 % : 5,5 % dans le cadre d’une amélioration énergétique et 10 % pour une simple rénovation.

 

La prime Coup de pouce économie d’énergie

Depuis 2019, les vendeurs d’énergie peuvent aider tous les ménages à financer leurs travaux grâce à la prime Coup de pouce isolation.

 

Les CEE

La prime CEE (Certificat d’Économie d’Énergie), existe pour l’isolation des fenêtres et va de 39 € et 79 € par fenêtre. Ici aussi, cela dépend du fournisseur d’énergie.

 

Le programme Habiter Mieux

D’un montant variable mais potentiellement important car proportionnel au montant des travaux, Habiter Mieux sérénité est une aide de l’Anah composée d’un accompagnement conseil couplé à une aide financière pour les ménages modestes. Tous travaux générant un gain énergétique d’au moins 35 % sont potentiellement éligibles.

 

L’exonération de taxe foncière

Pour les logements anciens (avant 1989), les dépenses et travaux visant à réaliser des économies d’énergie peuvent donner droit à une exonération temporaire de taxe foncière de 3 ans, sous certaines conditions.

 

Les aides locales

Au-delà de ces aides, votre région, département ou ville propose sans doute d’autres primes locales pour vous aider à financer l’isolation de vos fenêtres. N’hésitez pas à vous en rapprocher.

Des fenêtres performantes d’un point de vue isolation thermique sont vos meilleures armes pour faire jusqu’à 15 % d’économies sur vos factures d’énergie, plus exactement de chauffage et de climatisation. Or, décoder un coefficient de performance et décrypter l’évaluation d’un produit et son classement n’est pas toujours simple. Pour choisir les bonnes fenêtres et éviter les erreurs d’isolation, nous sommes à votre écoute.

 

Améliorer votre isolation thermique et phonique