Actualités

Industry Digest Mars

Dans notre édition du bulletin d’information sur l’industrie du mois de mars, nous abordons un plan croate visant la décarbonisation du secteur du bâtiment et un remarquable débat italien sur les conditions d’obtention d’un éco-bonus.

Nous nous penchons également sur la dernière acquisition de logiciels BIM par Arkance et sur un projet scolaire de réalité augmentée réussi aux Pays-Bas.

Le Conseil croate des Constructions Vertes a lancé une campagne à grande échelle pour décarboniser totalement le secteur du bâtiment. #BuildingLife est une campagne pluriannuelle, visant à mettre en œuvre un ambitieux plan vert européen. L’objectif est de prendre des mesures fortes en matière de durabilité, tout en se concentrant sur la prospérité économique et le maintien de normes d’excellence communes. Le lancement de #BuildingLife coïncide avec le cinquième anniversaire de l’adoption de l’accord de Paris, un accord international juridiquement engageant visant à inverser le changement climatique.

Le secteur de la construction est considéré comme ayant un impact environnemental important. Grâce à une collaboration intense entre les secteurs privé et public, la campagne #BuildingLife est déterminée à influencer les politiques européennes, afin d’aboutir aux changements nécessaires pour limiter cet impact au minimum absolu. Pour lire le récit complet, cliquez ici.

Building Life

 

Débat sur la hausse des dépenses déductibles pour les éco-bonus en Italie

Comme le confinement nous maintient tous à la maison, beaucoup  ont décidé de commencer à rénover leur maison au cours des douze derniers mois. Le gouvernement italien a signé l’année dernière un décret sur les éco-bonus qui, espérons-le, incitera les Italiens qui rénovent à choisir des solutions plus écologiques.

Le décret ministériel du 6 août 2020 a instauré des exigences techniques pour un éco-bonus et un nouveau plafond d’installation pour les fenêtres et les écrans solaires. Les dernières lignes du décret ont suscité un débat croissant parmi les professionnels. Ces lignes indiquent que les dépenses sont considérées hors TVA, services professionnels et travaux complémentaires liés à l’installation et à la mise en œuvre des technologies. La grande question est de savoir ce qui est exactement inclus dans les termes “services professionnels” et “travaux complémentaires”. Lisez la suite ici.

Eco-bonus

 

Le concepteur de logiciels BIM Agacad rejoint le leader européen Arkance

La transformation numérique est l’un des principaux défis du secteur de la construction aujourd’hui. Arkance Systems, qui fait partie du groupe français Monnoyeur, est le leader en forte croissance sur le marché européen de la conception assistée par ordinateur (CAO) et de la modélisation des informations du bâtiment (BIM). Dans le cadre d’une stratégie de croissance ambitieuse, la société a récemment annoncé l’acquisition d’Agacad, un fabricant lituanien de technologies de modélisation et de gestion des informations du bâtiment. Le logiciel Agacad est actuellement utilisé par 13 000 professionnels du BIM dans 130 pays.

“Agacad a prouvé sa capacité à développer des technologies numériques innovantes de classe mondiale qui offrent de nouvelles opportunités et de grands gains de productivité pour les industries du bâtiment et de la fabrication. Nous sommes ravis de pouvoir utiliser ces connaissances pour accompagner nos clients dans leur parcours numérique”, déclare Grégoire Arranz, Président du Directoire d’Arkance.

Fondé il y a 30 ans, Agacad peut être considéré comme un pionnier des technologies numériques pour l’industrie de la construction. “Rejoindre le groupe Arkance nous donne les moyens de mettre pleinement en œuvre notre vision de la création de solutions pour l’industrie de la construction”, déclare Donatas Aksomitas, président d’Agacad. “Cela nous permettra de servir encore plus efficacement les clients actuels d’Agacad sur les cinq continents”. Lire l’article complet ici.

 

New BIM software

 

La réalité augmentée aide les élèves à découvrir la technologie

La Journée nationale de la technologie aux Pays-Bas ayant été reportée en raison de la pandémie de Covid, les organisateurs de l’événement ont dû faire preuve de créativité pour offrir aux étudiants une alternative à l’épreuve de la corona. La solution : la réalité augmentée. Il s’est avéré que la réalité augmentée était un moyen parfait pour initier les jeunes de tout le pays au monde de la technologie.

Des projets pratiques dans les écoles et des visites d’entreprises technologiques sont hors de question pour l’instant. Mais grâce à la réalité augmentée, qui ajoute une couche virtuelle à la réalité, il est parfaitement possible de faire entrer des robots et des machines dans la chambre d’un élève via une tablette ou un téléphone portable. “La technologie de la réalité augmentée nous permet de projeter des animations ou des objets dans la réalité de leur maison, afin qu’ils puissent les voir, les entendre et se promener autour d’eux”, explique l’organisatrice Marjorie Woudenberg. “Nous voulons mettre ces jeunes en contact avec les merveilles de la technologie. Si cela ne peut pas se faire à l’école, nous le ferons simplement chez eux”. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

AR technology for Students