En continuant à surfer sur le site Deceuninck, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies: Je suis d'accord
+

Zoom sur la fabrication des fenêtres en PVC

Retour au sommaire

Jamais autant de fenêtres en PVC n’auront été installées en France que ces dernières années. En 2015, près de 60 % des nouvelles menuiseries achetées par les consommateurs étaient fabriquées en polychlorure de vinyle. Du recyclage des anciennes fenêtres à l’extrusion de profilés flambant neufs, en passant par le plaxage et le laquage, intéressons-nous au processus de fabrication des fenêtres en PVC.

Le recyclage, la base de la production

Dès 1967, début de la commercialisation de profilés de fenêtres en PVC par Deceuninck, le recyclage a occupé une place centrale dans leur processus de fabrication. Bien avant de recycler le PVC issu des profilés de fenêtres arrivés en fin de vie, l’entreprise recyclait déjà ses propres déchets de production. Dans les années 1980, Deceuninck organise même, en collaboration avec plusieurs partenaires externes, la collecte et le recyclage à plus grande échelle des chutes de production.
La matière première utilisée pour la fabrication des fenêtres en PVC Deceuninck se compose donc toujours de PVC recyclé, mélange des chutes de production et du PVC « post-consommation », auquel sont ajoutés du PVC neuf et divers additifs qui lui confèrent ses propriétés plastiques. Des pigments blancs, gris ou beige sont enfin mélangés au PVC afin de lui conférer sa teinte finale.

L’extrusion des profilés

Une fois la matière première obtenue, la production des profilés de fenêtres peut démarrer à proprement parler. Celle-ci est réalisée grâce à l’extrusion, un procédé de fabrication par lequel un matériau porté à chaud (ici, le PVC) est compressé et contraint de traverser une machine nommée filière, qui donnera au matériau sa forme finale. Ce procédé permet de produire des produits longs tels que des tubes, des tuyaux ou des profilés qui seront ensuite découpés aux dimensions souhaitées.
L’entreprise Deceuninck dispose de quatorze usines spécialisées dans l’extrusion du PVC, qui produisent ensemble plusieurs centaines de milliers de kilomètres de profilés par an.

Plaxage et laquage des fenêtres en PVC

Une fois les profilés extrudés, ceux-ci sont découpés et assemblés pour former les fenêtres en PVC qui viendront habiller les façades des habitations. Mais avant leur assemblage, ceux-ci devront être laqués ou plaxés afin d’obtenir la finition souhaitée. Non content de proposer trois coloris de profilés teintés dans la masse, Deceuninck propose en effet quelque 20 finitions thermolaquées et 50 finitions plaxées, ce qui élargit considérablement la palette de coloris disponibles et apporte aux profilés une texture unique.
Le thermolaquage Décoroc, par exemple, est un procédé exclusif de revêtement breveté par Deceuninck, donnant aux profilés en PVC un aspect satiné et une texture grenue. Le plaxage permet quant à lui de recouvrir les profilés d’un film acrylique résistant aux rayons UV. Cette finition permet de donner aux fenêtres l’aspect du bois naturel, du bois peint ou du métal.