Le futur de l’entreprise est au cœur de la 7ème Convention nationale de Deceuninck France

Convention nationale de Deceuninck France

Les invités ne pouvaient pas oublier la date. La 7ème convention nationale Deceuninck France a eu lieu le 11/11/11 au pavillon Cambon Capucines à Paris. Ils n’oublieront sans doute pas non plus la richesse de son contenu et le somptueux dîner spectacle organisé pour le 25ème anniversaire de la filiale française auquel ils furent tous conviés à l’issue de la convention.

Intitulée « Invitation au futur », cette 7ème convention fut l’occasion d’officialiser la passation de pouvoir entre Paul Van Wambeke, directeur général France et Europe de l’ouest et Yves Dubois, nouvellement nommé à cette responsabilité.

Après l’accueil, débutant à 17h30 précises, la convention s’articula en trois temps forts :

  • l’ouverture consacrée à l’histoire de la filiale,
  • les atouts de Deceuninck, orientés sur l’avenir et les innovations, « faire une fin c’est commencer », partie évoquant précisément la succession de Paul Van Wambeke, souhaitant la bienvenue à M. Dubois.

« 25 ans, les explorations du temps », c’est tout naturellement à Paul Van Wambeke que revint le coup d’envoi du premier temps fort au titre évocateur. « Parce qu’il n’y a pas de futur sans présent, ni de présent sans passé », il évoqua l’histoire de l’entreprise, illustrant son propos avec un film sur la France en 1985, montrant combien le monde a radicalement changé depuis.
Tom Debusschere, PDG du Groupe Deceuninck lui succéda. Il aborda, quant à lui, l’aspect international et notamment la position de Deceuninck France, considérée comme un des fleurons du groupe.
Vint ensuite Pierre Alain de Smedt, président de la Fédération des entreprises de Belgique (la FEB) et président de la société Deceuninck. Il rendit hommage à Madame Ghislaine Deceuninck, l’épouse de Roger Deceuninck, un des fondateurs de la société et aujourd’hui encore un des principaux actionnaires. Il adressa tous ses remerciements à Paul Van Wambeke pour avoir su au cours de sa brillante carrière diriger et développer la filiale française dont le chiffre d’affaire avoisine aujourd’hui les 100 millions d’euros.
Enfin, Pierre Alain de Smedt salua l’arrivée du nouveau directeur général de Deceuninck France déjà bien connu dans les cercles des spécialistes de l’extrusion PVC : Yves Dubois.

La conclusion de cette première partie fut consacrée à la stratégie du groupe avec Jean-Marc Arnould, conseiller en communication.
Pour Jean Marc Arnould, Deceuninck change, non pas pour changer, mais parce que le monde change. Il faut avancer différemment, en tenant compte de tous les bouleversements actuels tant aux niveaux économique, technologique, qu’écologique. Il est certain, dit-il, que « la moitié des objets présents dans nos logements dans 50 ans n’existe pas encore ». Ce constat doit faire réfléchir et inciter à s’adapter à toutes les révolutions futures.

Son intervention constituait une parfaite transition avec le second temps fort de cette convention. Intitulée « Matière à innovation et fenêtre sur l’avenir », elle fut consacrée aux atouts technologiques de Deceuninck.

Pour les évoquer, Tom Debusschere prit à nouveau la parole. Son intervention fut soutenue par la mise en image de mots tels que métissage, osmose, hybridation, connexion, intelligence, penser différemment, nouvelles technologies … Il rappela que le groupe consacre 5 millions d’euros par an à la Recherche & Développement.
Puis il céda le micro à Peter Degrande, Product Development Manager du groupe Deceuninck et Marius Ulici, Directeur Technique Deceuninck France. Ceux-ci dévoilèrent les futures innovations orientées sur l’écologie et le design, avec notamment un nouveau concept technologique baptisé : « Linktrusion », et l’arrivée de la fenêtre Zendow # neo dans laquelle le renfort acier est remplacé par de la fibre de verre longue.

Les mots de la fin revinrent successivement à Paul Van Wambeke et Yves Dubois. Tous deux à travers leurs allocutions évoquèrent les grands projets de Deceuninck France. Yves Dubois insista tout particulièrement sur sa volonté de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur, sur la priorité donnée aux grands axes de l’entreprise : les clients, les hommes et les femmes qui font Deceuninck, la force du groupe et de ses valeurs : transparence, entreprenariat et performance.

Ainsi se clôtura la convention après 2 heures d’interventions à la fois riches et émouvantes. Les participants furent ensuite invités à se réunir autour d’un cocktail avant de se retrouver pour un grand dîner spectacle où présent et futur se mêlaient à travers les arts numériques et les arts de la scène, dans une audacieuse rencontre.


Téléchargez le communiqué de presse